Studiu de specialitate – Comment motiver les élèves en classe de FLE?


Autor: prof. Buleu Alina
Şcoala Gimnazială Bârnova, jud. Iaşi

Dans l`enseignement de FLE la motivation se focalise sur le désir d`apprendre à travers des incitations crées pour l`affectivité. La motivation est définie en termes « d’état d’activation » pour répondre à un motif à satisfaire. Il existe diverses sortes de motivations mais nous nous intéressons ici aux motivations dites cognitives (la curiosité).
Elle consiste à susciter chez l’apprenant l’envie, le désir d’apprendre, à capter son attention, à l’intéresser. La motivation des élèves revêt une grande importance, en ce sens qu’elle met l’élève dans une situation qui l’amène à s’intéresser aux différents contours de la notion qui doit être évoquée.
Selon mon expérience en classe de FLE, la motivation des élèves intervient à plusieurs niveaux et diffère par sa nature et par la manière dont les élèves doivent être motivés. La motivation des élèves doit être permanente. Elle peut intervenir au début de chaque niveau de l’organisation des programmes d’enseignement, c’est-à-dire, quand on aborde un nouveau domaine, un nouveau chapitre, une leçon d’un chapitre donné.
Il faut donc veiller à bien cibler les éléments de motivation au risque de laisser les élèves avec des idées vagues. Par ailleurs, pendant une leçon donnée, elle est nécessaire avant le début de la mise en œuvre des objectifs de la leçon, mais aussi tout au long de celle-ci et pendant les activités d’apprentissage.
Comment motiver les élèves ?
La motivation au début de la leçon
Pour parvenir à une réelle motivation des élèves, il faut viser l’élève lui-même. Il s’agit à ce niveau de capter son attention, son intérêt et de lui montrer qu’il a un besoin d’informations que le cours peut apporter.
Pour ce faire, il est nécessaire de s’appuyer sur l’émergence d’intérêts spontanés, aussi bien issus de la vie d’enfants (individus isolés), de la vie du groupe, des événements de la classe ou de l’école, ou autour de l’école, que d’objets, remarques, découvertes, etc. Plus précisément, il faut:
– identifier les problèmes réels de l’auditoire et leurs besoins objectifs du moment;
– jouer sur l’environnement social et technologique de l’apprenant;
– prendre des exemples précis et simple sur l’environnement technologique des élèves;
– poser des questions (s’il y a lieu) claires pour éviter des débordements inutiles;
– faire percevoir l’utilité de la notion abordée;
– montrer l’application théorique ou pratique de la leçon en rapport avec son vécu ou son environnement; (fragment)

Reclame