Studiu de specialitate – La bande dessinée en classe de français


Autor: prof. Alina Danciu
Colegiul Tehnic Dumitru Mangeron, Bacău

La Bande Dessinée est un outil qui lui permet de travailler sur l’image et la narration. L’étude de l’image est scolairement classique, il choisit une planche de Bande Dessinée et analyse avec les élèves les différents cadrages/plans qu’elle présente. Cela lui permet d’enseigner le champ lexical de l’image et d’expliquer aux élèves comment lire les images.
L’étude de la narration me permet d’aborder plusieurs points de travail sur la langue française: la narration (construction du récit) et le dialogue. L’apprentissage du français peut donc se faire ” facilement ” sur le récit des migrants. Le contenu est tout aussi important que la forme car il transcrit un parcours migratoire semblable à ce que les élèves ont pu vivre. Cette BD provoque un certain intérêt chez les élèves, ils sont contents de voir une BD qui parle du sujet de la migration. J’ai choisi de travailler sur Muto, le récit d’une migrante camerounaise. Ce récit diffère des autres dans son aspect narratif car il commence par l’intégration aujourd’hui dans une ville européenne pour revenir sur le parcours scolaire, familial et de migration.

Toujours dans l’étude de la narration, le professeur va effacer la narration d’une planche de Bande Dessinée qu’il a sélectionnée (généralement de Jacques Tardi). Il demande ensuite à ces élèves de réécrire la narration ou du moins ce qu’ils comprennent des symboles transmit par les images. Sur le même principe que l’exercice précédent, l’enseignant sélectionne une planche facile à comprendre avec des dialogues et supprime l’intérieur des bulles. Les élèves doivent donc réécrire les dialogues. Il s’agit ici de leur montrer la construction d’un dialogue et surtout la diversité des échanges possibles. Il n’y a pas que des ” Bonjour, ça va ? ” ” Bien, merci ” etc… (fragment)